Aller au contenu

Projet Pirée
Nouvelle polyclinique pour les soins de santé

Nouvelle polyclinique pour les soins de santé primaires et spécialistes, soutien psychologique.

Dans ses  polycliniques d’Athènes et de Perama, Médecins du Monde offre des soins de santé primaire, fournit des médicaments, écoute, conseille et accompagne ceux qui n’ont pas ou qui n’ont plus accès aux soins de santé. Il s’agit de toutes les personnes vulnérables, quel que soit leur statut.

Encore récemment, la majorité des patients reçus en consultation chez Médecins du Monde étaient des migrants. Actuellement, 45% d’entre eux sont Grecs : avec l’effondrement du système de soins de santé, de plus en plus de personnes perdent leur couverture sociale.

Pour faire face à l’augmentation constante  du nombre de personnes en situation de vulnérabilité, Médecins du Monde ouvre une nouvelle polyclinique, au Pirée, en février.

En 2015, plus de 600 bénévoles médecins généralistes et spécialistes se sont engagés bénévolement dans les polycliniques de Médecins du Monde en Grèce.

Dans la nouvelle clinique du Pirée,  on trouvera médecins, dentistes, chirurgiens, dermatologues, radiologues, cardiologues, pneumologues, neurologues, infirmiers, travailleurs sociaux, qui soigneront et accompagneront gratuitement toutes ces nouvelles personnes vulnérables.

L’accent sera mis sur la santé mentale : la plupart des patients présentent des symptômes de dépression et d’anxiété, étroitement liés à des conditions de vie difficiles (chômage, problèmes financiers, …). Pour eux, les psychologues bénévoles de Médecins du Monde mettent en place des thérapies de « court-terme », allant de 6 à 12 mois.  Au besoin, les patients sont référés vers un psychiatre. Des consultations de soutien psychologiques aux enfants et adolescents sont également prévues.

Au-delà de la difficulté d’accéder à des soins de qualité, de la perte de leur logement pour certains,  c’est même la nourriture qui vient à manquer : Médecins du Monde prévoit la distribution de colis alimentaires mensuels pour les plus démunis.